Conversations ‘Out of the box’ #6 : (Design) Analyse de l’efficacité et du lieu de travail

Visions | 10 May, 2021

Ben Waber explore comment optimiser la collaboration, la communication et l’innovation en suivant et en analysant la dynamique sur le lieu de travail.

Dans le cadre de Think Work Out of the Box (Penser Travailler Hors du Cadre), notre livre sur la transformation du lieu de travail, Studio Banana s’est réuni avec des dirigeants de diverses industries pour connaître leur opinion sur les outils et les environnements qui peuvent le mieux servir la main-d’œuvre contemporaine.

Ben Waber est le CEO et cofondateur de Humanyze, une société d’analyse des personnes qui mesure les modèles de communication pour aider les entreprises à répondre à des questions commerciales spécifiques concernant la conception organisationnelle, la planification des effectifs et la conformité réglementaire. Il est chercheur invité au MIT Media Lab, a précédemment travaillé comme chercheur principal à la Harvard Business School et a obtenu son doctorat du MIT pour son travail avec le groupe Human Dynamics d’Alex « Sandy » Pentland.

Voici un extrait de notre conversation, dans laquelle il insiste sur l’importance de mieux comprendre les employés pour créer des changements percutants dans la culture des organisations.

Comprendre le comportement au travail

Studio Banana— Vous avez développé le Badge Sociométrique, un appareil que vous utilisez chez Humanyze pour analyser les comportements des gens au sein d’une entreprise spécifique. Nous imaginons que grâce à vos analyses et au cours du processus de collecte et d’analyse des données, vous obtenez des connaissances approfondies sur les changements spécifiques et la manière de les mettre en œuvre dans une entreprise.

Ben Waber— En fait, les gens m’approchent assez souvent avec une hypothèse en tête, ou du moins avec une observation, une intuition des aspects à changer dans leur entreprise. Il y a de ça quelques années, il était très difficile, voire impossible, de prouver leur hypothèse. Mais aujourd’hui, nous sommes en mesure de tester, de collecter des données et de réellement valider (ou non) une certaine hypothèse.

Et une fois que vous obtenez une telle approbation, il est important de prévoir la mise en œuvre du changement comme un processus évolutif. Si, par exemple, vous n’avez pas réorganisé auparavant la disposition assise de vos employés, il ne serait pas sage de commencer à bouger les sièges tous les jours. Une « culture du changement », pour ainsi dire, devrait être encouragée. Et vous devez identifier le rythme ou la vitesse de mise en œuvre du changement de votre industrie spécifique, puis vous y adapter, lentement mais sûrement.

SB— Grâce à votre méthode de collecte de données, vous permettez certainement une prise de décision éclairée. Cependant, en réponse à votre analyse et afin d’obtenir des performances commerciales optimales, par exemple, vous devez modifier ou influencer les modèles comportementaux des gens. Et au-delà des données révélatrices, cette mise en œuvre du changement exige des compétences non techniques considérables.

BW— Fondamentalement, avec notre Badge Sociométrique, nous fournissons un outil qui diagnostique et suit le comportement. Et nous accompagnons évidemment le processus d’évaluation des résultats obtenus. Pourtant, la prise de décision spécifique sur la base de ces résultats dépend des dirigeants eux-mêmes, car ils ont une compréhension approfondie du contexte complexe de leur entreprise.

Afin d’assurer une analyse efficace et la mise en œuvre du changement, nous recommandons de se concentrer sur un ou plusieurs aspects à la fois (plutôt que d’essayer de résoudre trop de problèmes en même temps). Nous analysons et modifions un aspect, pour ensuite vérifier la qualité d’avant et l’impact des actions mises en place. Si une modification n’a pas (assez) d’impact, nous essayons une autre option. De cette façon, nous entreprenons plusieurs petits changements dans le modèle de comportement.

SB— Dans vos présentations, vous illustrez différents modèles d’interaction parmi les employés. Et vous mentionnez que travailler à différents étages est un facteur décisif dans la nature et la fréquence des interactions collégiales. De manière générale, quel est l’impact d’un aménagement de bureau sur les résultats que vous obtenez ?

BW— C’est énorme. Juste pour être clair, lorsque nous avons commencé notre projet de recherche au Massachusetts Institute of Technology, je ne prenais pas en considération l’impact du lieu de travail et je n’en étais même pas conscient. Cela ne m’avait tout simplement pas traversé l’esprit. En fait, nous avons vu beaucoup de choses, auxquelles nous ne nous attendions pas au début, mais qui avaient énormément de sens rétrospectivement. Par exemple, le fait que 40 % de ma communication orale s’adressait aux personnes qui travaillent juste à côté de moi, alors que pour les collègues assis dans la même rangée, ma communication orale diminuait de 20-30 %, et qu’elle descendait à 10 % avec des gens dont les bureaux se trouvaient à quelques rangées de distance. Compte tenu de ces faits, vous devez évaluer soigneusement les personnes et les équipes qui sont assises les unes à côté des autres et vous devriez également prévoir les zones groupales entre ou au sein de certaines équipes. Ces types de considération sont évidemment étroitement liés à l’aménagement des bureaux et à la conception du lieu de travail.

SB — Donc, si nous comprenons bien ce que vous exposez, vous recommandez que les aménagements de bureaux ou le lieu de travail soient spécifiquement organisés selon chaque entreprise ?

BW— Idéalement, le lieu de travail doit être organisé pour chaque entreprise, mais en même temps, il doit rester malléable afin de pouvoir s’adapter à la vitesse et au type de changements requis par l’entreprise réelle. Vous devez considérer une disposition de bureau comme une situation momentanée, un processus itératif.

Dans la plupart des cas, le bâtiment de votre siège social est prévu pour durer une trentaine d’années. Toutefois, la configuration de votre entreprise sera modifiée au cours de cette période et donc vous devez examiner et prendre des décisions en conséquence au sujet des dispositions spécifiques. Ce processus d’examen n’est pas évident et les entreprises y renoncent souvent en raison des implications financières, ce qui, à mon avis, est une décision erronée. Pour les raisons mentionnées précédemment, une disposition inappropriée réduira les performances de l’entreprise. Ainsi, pour faire court et pour répondre à vos questions, vous devez construire un cadre qui s’adapte à votre entreprise et modifier les éléments nécessaires au fur et à mesure que la vie professionnelle se déroule.

La conversation complète, au cours de laquelle nous discutons de l’importance de la collecte intelligente de données dans la définition des dispositions en milieu de travail, se trouve dans le chapitre sur la Technologie en Milieu de Travail de Think Work Out of the Box.

Si vous souhaitez rester informé et recevoir plus d’informations sur le livre, inscrivez-vous à notre liste de diffusion.

Pour en savoir plus sur l’avenir du travail et sur la façon dont l’analyse du milieu de travail peut assurément changer notre façon de travailler, suivez Studio Banana sur LinkedIn.

* Photographie: Rubén P. Bescos pour STUDIO BANANA.